Création 2011-12 - Reprise en 2014

Télécharger la Plaquette de reprise 2014
Voir des Photos du spectacle au Théâtre le Relais
Voir des Photos de répétitions

FLYER_OGRELET-1_copie.jpg FLYER_OGRELET-2_copie.jpg

Texte de Suzanne Lebeau



Mise en scène: Nelly Pezelet
Assistante mise en scène : Olivia Comte
0501_def.png
avec

Rémy Vachet (l’Ogrelet)
Muriel Racine (la mère)
Delphine Sénard (l’institutrice, le loup)
Martine Decotte (shakuhachi)
Benjamin Lauber (tablas)
et la voix de Walter Hotton

Costumes : Agathe Laemmel
Lumières : Jean-Gabriel Valot


CREATION AU THEATRE DE LA NOUE A MONTREUIL

Du 13 au 19 Mars 2012

10 représentations
dont 8 pour les scolaires (classes de cours élémentaires)

Ogrelet Sc5

RESIDENCE DE DIFFUSSION AU THEATRE LE RELAIS

Centre de recherche théâtrale - Le Catelier Haute-Normandie
Du 9 au 21 Avril 2012

Ateliers avec 2 classes de CM1-CM2 (restitutions d'ateliers), interventions en maisons de retraites, veillée lecture et musique pour des enfants en foyer d'accueil, représentation de L'Ogrelet le Samedi 21 Avril.

L'OGRELET - Reprise 2014

Jeudi 13 Mars 2014 à 10h et 14h30

THEATRE ANDRE MALRAUX
Place des Arts- 92500 Rueil-Malmaison
Représentations scolaires programmées par le Service Education de la Ville de Rueil


La pièce : feuille rosée

''L’Ogrelet, 6 ans, quitte la cabane où il vit avec sa mère pour se rendre à l’école pour la première fois. Il ne sait pas encore que son père absent et un ogre.
Sa mère l’a jusqu’ici nourri de légumes verts, préservé de la vue du rouge et du goût de la chair animale. L’école lui fera découvrir sa différence, la couleur rouge, le sang des égratignures de ses petits camarades et les troubles que cela provoque en lui. Dans la forêt, l’odeur du gibier blessé lui fera perdre la tête. Il apprendra alors quel sang coule dans ses veines : il est le fils de l’Ogre, parti avant sa naissance pour affronter 3 terribles épreuves afin de guérir son «ogreté ». Sans nouvelles de lui, on suppose qu'il n'a pas réussi. L’Ogrelet doit faire face à cette terrible hérédité. Déterminé à vivre en paix au milieu des autres, il s’engage lui aussi dans ces 3 épreuves pour se libérer de ses « tentations ogresques naissantes ».''

"L'Ogrelet avec ses six ans, sa force extraordinaire et sa terrible hérédité, nous réconcilie avec ce que nous avons de meilleur et de pire." Suzanne Lebeau

Ogrelet Sc8

« Le texte de Suzanne Lebeau, nous interroge, enfants et adultes, sur ce que nous avons reçu de nos parents en terme d’affection, de protection et d’hérédité ; Il nous interroge sur notre capacité d’indépendance, de compréhension et d’affirmation de soi. Comme un conte classique, il questionne nos peurs, mais aussi l’origine de la force. De quoi se nourrissent « les racines » de notre détermination ? Quels rôles les soutiens affectifs et éducatifs jouent-ils dans notre épanouissement et dans la réussite de nos projets personnels ? ». Nelly Pezelet.

« Ce texte est plein d'espoir. Il nous raconte qu'il est possible de dompter notre part sauvage en gardant la tête haute, en ne renonçant à rien de notre élan vital, notre puissance, notre personnalité. Il nous dit que nous pouvons canaliser les énergies destructrices qui nous habitent (sublimer les pulsions de mort). Il nous parle des bienfaits de regards aimants sur un être en construction. L'innocence et la fougue de la jeunesse secouent les peurs sclérosantes de l'adulte pour le meilleur. Nous suivons le parcours initiatique d'un enfant qui refuse la fatalité. Un être prend son autonomie sous nos yeux et entraîne dans son sillage ses parents. Il leur redonne de la vitalité.» Muriel Racine.

Ogrelet Sc1

CRITIQUE DE JEUNES SPECTATEURS:

J’ai beaucoup aimé cette pièce. Les acteurs étaient bien dans leurs personnages. J’ai même trouvé ça assez bien que l’Ogrelet soit joué par un adulte, car ceci montrait bien qu’il était bien plus grand que les autres enfants. Les musiques étaient très jolies, et qu’elles soient jouées en direct était encore mieux. Marine

La mise en scène m’a plu, surtout quand il y avait des moments drôles. Ce que j’ai le plus aimé, c’est quand l’Ogrelet est parti à l’aventure pour les trois épreuves. Mais ce que j’ai trouvé le mieux, c’est que j’ai aimé voir la maîtresse. Sheinna

J’ai bien aimé la pièce de théâtre car les acteurs ont très bien joué, mais c’est un peu dommage, car il n’y avait pas beaucoup de décors. C’était bien aussi, car ils ne montraient pas tous les moments et tous les détails. La musique en direct, c’était très chouette. J’ai beaucoup aimé aussi le costume de la louve. Wissal

Moi, j’ai aimé cette représentation qui était super : je me croyais au moment de la pièce et pas à la représentation. Sinon, les comédiens ont bien joué et ça ne m’a pas dérangée que ce soit un adulte qui joue le rôle de l’Ogrelet. Camilia


CRITIQUES D'ENSEIGNANTS:

"J’ai été particulièrement séduite par les qualités pédagogiques de ce spectacle. En effet, le texte de Suzanne Lebeau est parfaitement mis en valeur par une mise en scène sobre et centrée sur le symbolisme. La musique originale, traitée à la fois comme un élément de décors mais aussi comme un personnage à part entière, crée une atmosphère riche et permet au jeune spectateur de vagabonder dans les différents lieux évoqués, au gré de sa propre imagination. Rien ne lui est imposé, tout est implicite et chacun peut construire ses propres images mentales tout au long du conte. L’enfant n’est donc pas simple consommateur passif, mais participe selon sa propre sensibilité au spectacle qui lui est offert". Enseignante de CM1

Bravo pour la mise en scène qui apporte un rythme tel qu'on ne décroche pas du début à la fin. La musique et les lumières contribuent aussi à rendre l'atmosphère si haletante ! ... J'ai eu l'impression de découvrir l'histoire alors que je la connaissais déjà. ... On connaît beaucoup d'histoires d'ogres, mais l'Ogrelet met en lumière le côté "vulnérable" de l'ogre, et c'est ce qui lui donne tant de fraîcheur et de sensibilité ! Par ailleurs, elle délivre un vrai message d'espoir : rien n'est joué d'avance, il est toujours temps d'inverser le cours des choses, et il faut savoir se faire confiance sans attendre celle de son entourage.Nous sommes sortis de là très émus... Enseignante de CE1

''Mes élèves de CP/CE1 ont assisté au spectacle et ont beaucoup aimé. Je leur avais expliqué le début de l'histoire avant de voir le spectacle et leur ai laissé découvrir la suite. Dans l'ensemble, ils ont assez bien compris (c'était un peu plus compliqué pour les CP). Ils ont surtout aimé la scène avec le loup.'' Enseignante de CP-CE1.