pour oreilles curieuses et esprits voyageurs

THM1.jpg 3 spectacles créés la saison 2014-15, rejoués en 2015-16 et toujours programmables ...

Le triptyque Histoires musiciennes s’adresse à tous.Il puise ses récits dans le répertoire des contes du Monde, de France et du Japon.

Ces contes sont mis en voix, en jeu, en scène et en musique par une comédienne, Nelly Pezelet, accompagnée de musiciens: Benjamin Lauber (percussions et autres instruments) pour les contes du monde, Christian Locussol (guitare) pour les contes de Perrault et Prévert, Nobuko Matsumiya (koto et chant) pour les contes du Japon.

Le dispositif scénique est simple, adaptable aux espaces peu équipés.
La durée d’un spectacle est de 1 heure suivie d’un échange.

Proposé aux enfants dans les écoles et les conservatoires, il peut intéresser les aînés des clubs seniors, ainsi que les familles dans le cadre des programmations de centres socioculturels et médiathèques. Son contenu et sa forme offrent la possibilité de réunir un public inter–générationnel, et sont propices à la discussion après le spectacle.

Pensées comme un itinéraire de découverte,loup guitare les Histoires musiciennes offrent différents modes de jeu et de narration.
Jouer à raconter : pour les contes du monde nous respectons la tradition orale, le texte écrit n’est pas présent sur scène, la musique accompagne une grande partie du récit. Jouer à lire : pour les contes de Perrault nous rendons hommage au livre de contes et à une musique écrite complice d’une littérature orale française incontournable. Pour le Japon : Lire et jouer de la musique côte à côte, puis faire danser les rêves…
Etre « passeur », ouvrir des chemins d’écoute et de divagation.

Programmations 2015-16:

Contes_du_Japon_Crypte_Ararat.jpg
HM2_Affiche_Ararat.jpg
HM1


Flyer_HM_Ararat.jpg


Le triptyque est également été joué cette saison pour 6 classes de l'école élémentaire Les Buissonnets à Rueil (92).
Une action artistique sur le thème du voyage et de la complicité entre musique et récit a est menée auprès de 3 classes, donnant lieu à 3 spectacles / restitutions d'ateliers.



Création 2014-15

Représentations du triptyque
pour 16 classes de l'école Les Trianons de Rueil (92)

Spectacle 1 : Contes du monde
les 20 et 25 novembre 2014 à 9h45 et 14h
Spectacle 2 : Contes de Perrault et Prévert
les 5, 6, 8 et 9 janvier 2015 à 13h45
Spectacle 3 : Contes du Japon
les 9, 10, 11, 12 février 2015 à 14h

Auditorium de la Médiathèque Jacques Baumel


Histoires Musiciennes 2
Contes de Charles Perrault et Jacques Prévert avec guitare

150108-raiq--5675.jpg

Samedi 23 Mai 2015 à 16h
Médiathèque Jean-Christophe Rufin
7 rue René Binet – 89100 Sens

Programmation dans le cadre de la Quinzaine du Livre



Sans_titre.jpg

En guise de répétition générale publique
nous avons offert en "avant-première"

le spectacle Contes du Monde
au public du Secours Populaire Français
le 18 Novembre 2014 à 14h

et

le spectacle Contes de Charles Perrault et Jacques Prévert
au public de l'Ehpad Résidence Belleville
Mardi 30 Décembre 2014 à 15h30








Petit historique :

autruche.jpg C’est en Avril 2014 que nous est venue l’envie de constituer un itinéraire d’histoires aux récits curieux et sonores, à la forme minimaliste, et destiné à tous. Un mois avant nous avions rencontré 1200 élèves des écoles de Rueil (92), accueillis au Théâtre André Malraux pour découvrir notre spectacle L’OGRELET. Ces 2 représentations organisées et offertes par la Ville pour un très grand nombre de jeunes spectateurs ravivèrent l’une de nos préoccupations : optimiser la qualité de la rencontre entre un spectacle et des jeunes spectateurs.

Dombra.jpg
Notre projet Histoires musiciennes s’est ainsi élaboré avec tout l’intérêt que nous portons au fil tendu de l’écoute, celui qu’artistes et spectateurs tissent entre le plateau et la salle...

Les Histoires musiciennes pour les scolaires :

Ce triptyque est idéal pour des classes de CE1 à CM2 mais aussi pour les jeunes collégiens de 6e. Ces spectacles peuvent être accueillis au sein de l’établissement scolaire ou en tout autre lieu partenaire jugé plus adapté, notre souhait étant de privilégier la proximité et la qualité d’échanges avec les enfants. Au delà de leur intérêt artistique propre, ces trois rencontres - spectacles peuvent constituer un objectif ou être le prolongement d’un enseignement fait en classe, notamment en matière de littérature, d’arts plastiques, d’éducation musicale, de découvertes des arts et cultures.


koto.jpg