bouton_jaune_blog.jpg




Le spectacle Être (dans) la nature

vous invite par la poésie à renouer avec une nature prodigieuse, inspirante, vivante et nécessaire.



Porté par le comédienne Nelly Pezelet - seule en scène, il se déploie à partir d’un riche corpus de poèmes de femmes : Marie de Romieu, Marceline Desbordes-Valmore, George Sand, Ondine Valmore, Lucie Delarue Mardrus, Gérard d’Houville - Marie de Heredia, Anna de Noailles, Cécile Périn, Cécile Sauvage, Margueritte Yourcenar, Emily Dickinson...

Les écritures sont différentes, elles s’entrecroisent, surgissent pour se répondre et/ou s’entrechoquer, créer un univers bruissant et ressourçant.

La musique de la compositrice Germaine Tailleferre accompagne le spectacle, apportant à ces poèmes quelques échos subtils, caressants, mystérieux, joyeux, parfois même endiablés...

Le spectateur est invité à entrer activement dans ce temps poétique : sa participation à une danse, à un poème choral et à la création d’un Ikebana géant font de ce projet une expérience théâtrale intime et collective.



Être dans la nature ainsi qu'un arbre humain,
Étendre ses désirs comme un profond feuillage,
Et sentir, par la nuit paisible et par l'orage,
La sève universelle affluer dans ses mains.

Vivre, avoir les rayons du soleil sur la face,
Boire le sel ardent des embruns et des pleurs,
Et goûter chaudement la joie et la douleur
Qui font une buée humaine dans l’espace.

Sentir, dans son cœur vif, l'air, le feu et le sang
Tourbillonner ainsi que le vent sur la terre ;
— S'élever au réel et pencher au mystère,
Être le jour qui monte et l'ombre qui descend.

Comme du pourpre soir aux couleurs de cerise,
Laisser du cœur vermeil couler la flamme et l'eau,
Et comme l'aube claire appuyée au coteau
Avoir l'âme qui rêve, au bord du monde assise…

Anna de Noailles - La vie profonde.